Lokale do sprzedaży i wynajęcia

Modele village hdv 9

Napisane przez - Luty 21, 2019

Jodie Everett fait partie de la direction du village et résident qui est intervenu lorsque son compatriote chef de village et résident Mouangjoi Tracy Saelee Edmond a tenté de se défendre d`être agressé avec un clou criblés de deux par quatre. Le village croit que non seulement les deux accusés sont victimes, mais la personne qu`ils défendaient eux-mêmes et le campement est également victime du système. Selon les bénévoles et les résidents, la victime présumée a désespérément besoin de services de santé mentale et de logement. La ville doit investir et soutenir des solutions provisoires axées sur la Communauté telles que le village et cesser de gaspiller les précieuses ressources du public sur les débâcles échoués tels que les campements de Tuff Shed. Le village se dresse derrière la plate-forme #WeStillHere. Nous voulons et nous battrons pour: le village a affirmé cette interprétation du droit constitutionnel pour les deux dernières années que l`administration de la ville d`Oakland frémet à plusieurs reprises, se déplace, ferme et évince des dizaines de campements à Oakland. Needa Bee, fondateur & Lead Organizer, The Village; Directeur du programme Institut des libertés civiles de Meiklejohn la longue lignée d`attaques contre les habitants des sans-abris d`Oakland et du village a débuté en février 2017 lorsque l`administration de la ville d`Oakland a dépensé $75 000 pour démolir un campement sécuritaire, sobre et organisé de minuscules maisons sur les terres négligées de la ville. Il s`est poursuivi avec la prévention cohérente de la ville face à la crise humanitaire de l`itinérance de manière constructive et humaine. Il a augmenté lorsque l`Assistant de l`administrateur de la ville Joe DeVries a ordonné à la police et les travaux publics pour troupeau six campements à travers East Oakland et les jeter sur le terrain de la ville a accordé le village.

Cette élevage de gens inprotégés est arrivé sans consulter le village. La ville a désigné East 12 Street et 23rd Avenue comme refuge pour les sans-abris que le village gère de façon autonome. Pourtant, l`administration municipale a procédé à la création de conditions dangereuses, toxiques et instables. (4 septembre 2018, Boise, Idaho) – cette semaine, la 9e Cour d`appel du circuit a affirmé ce que le village affirme depuis le début: que les personnes non abritées sanctionnées pour avoir dormi à l`extérieur en l`absence d`alternatives adéquates sont victimes de peines cruelles et inhabituelles Punition. Dans Martin c. Boise (anciennement Bell c. Boise) – un procès contestant Boise, l`interdiction de dormir en public de l`Idaho – la Cour d`appel a pris le parti des personnes non abritées qui ont été criminalisées en vertu de la politique de Boise. Les tribunaux ont convenu que les résidents non abrités avaient leur huitième amendement droits constitutionnels violés par la ville. En mars 2018 le village a appris qu`ils seraient expulsés de la terre que la ville leur offrait des mois auparavant pour une réfection programmée du pont CalTrans.

CalTrans ignorait que l`administration avait offert au village le colis ou que six campements avaient été mis sur le terrain. Le village continue d`exiger des terres que le Conseil municipal d`Oakland a chargé l`administration de louer le mouvement populaire. Eviction sur le village et le processus de modernisation est prévue pour novembre 2018. Le moulin à rumeurs de l`hôtel de ville a dit à Bee que la ville facturera le village pour intrusion et permettra à CalTrans de démolir l`abri et les installations qu`ils ont construites. «La dernière violation de nos citoyens les plus vulnérables par les autorités a eu lieu lorsque deux chefs sans-abri du village ont été forcés de se défendre et le campement d`une attaque par un prédateur connu», lit une déclaration signée par plus de deux douzaines de social la foi et les organisations commerciales. Il a été un acte de sabotage depuis longtemps au bien-être des résidents qui ont été corrrés ici. La ville a miné les efforts des résidants du village pour maintenir la survie de base et améliorer leurs propres moyens de subsistance. Tenter de criminaliser deux des dirigeants du village pour avoir à faire face à des conditions dangereuses et inhumaines créées par l`administration est la dernière des attaques injuste et déplorable.